«  Bonjour, je m’appelle Nadine Agostini et je suis écrivantée non pas qui se vante d’écrire mais qui s’épouvante de son écriture écrie crie écrirature pourquoi on dit littérature au lieu de écrirature pourquoi on dit des mots faux et pas des mots vrais »

La lecture des textes de Nadine Agostini provoquent chaque fois une sorte d’interruption…(je ne trouve pas d’autres mots)… dans la pensée, la manière d’être.

Des textes à explosions de sens, de révoltes qui laissent aussi entendre sa voix un brin rugueuse et rageuse.

Ils provoquent un moment en suspens brutal qui entraîne dans une lecture comme dans un rapide et puis nous lâche sur la question et après ? et la suite ? & nous abandonne là, à notre essoufflement, à notre stupéfaction.

En subsiste la trace profonde dans la mémoire, alors on voudrait, un jour, lire toute sa série de textes courts dans un volume rassemblés…alors, ... quand ?

AMJ